Le vidéo poker : comment y jouer ?

Pratiqué aujourd’hui aussi bien dans les casinos terrestres qu’en ligne, le vidéo poker est un jeu relativement simple à apprendre, c’est pourquoi il est devenu aussi populaire… Mais si le bluff n’y a pas sa place, en raison de l’absence de partenaires (le croupier ou la banque faisant office de concurrent), les grandes lignes du poker sont bien présentes, comme défausser ou non certaines cartes de sa main afin d’atteindre l’unique objectif : obtenir la plus forte main possible, pour remporter la victoire…

Un jeu inspiré du poker 5-Card Draw

machines-video-poker

Le vidéo poker est un jeu qui s’inspire du poker fermé à 5 cartes (5-Card Draw)

Le vidéo poker s’inspire du poker fermé à 5 cartes (5-Draw ou encore 5-Card Draw), l’une de ses variantes les plus basiques. Joué depuis la nuit des temps (enfin, presque…), le 5-Draw a subi au cours des décennies de multiples améliorations et variations. Les règles couramment admises sont celles utilisées pour le vidéo poker, à savoir se constituer la meilleure main de poker avec 5 cartes, après un tirage et deux mises… le joueur gagnant étant évidemment celui qui, après le second tour de mise, possède la main la plus forte. Le poker 5-Draw fonctionne soit avec l’Ante (sa méthode originelle, où il faut placer ses paris avant la distribution des cartes) ou avec le Blind (une mise en aveugle, car seule une partie des joueurs doit miser avant la distribution)… la première technique étant généralement utilisée pour le vidéo poker.

Un peu de stratégie et beaucoup de chance…

C’est un jeu de cartes traditionnel/standard qui est utilisé au poker et au vidéo poker. Il comporte 52 pièces, organisées en 4 enseignes (les noirs de pique et de trèfle, les rouges de cœur et de carreau) et 13 valeurs : 4 honneurs (valet, dame, roi et as) et 9 points (2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10). La carte la plus faible étant évidemment le 2 et la plus forte l’as. Mais les règles du vidéo poker ne se résument pas à simplement compter les valeurs des cartes présentes dans sa main : des combinaisons stratégiques doivent ainsi être mises en place, en fonction du résultat de la distribution consistant à faire apparaître sur le tapis 5 cartes face visible devant le joueur. Au parieur de décider ensuite lesquelles devront être défaussées et lesquelles devront être conservées, afin d’améliorer ses chances de battre la main de son adversaire.

Comment jouer au vidéo poker ?

Relativement simple à apprendre, surtout si l’on a quelques connaissances de base au poker, ce divertissement de casino propose peu d’alternatives de jeu, ce qui le rend particulièrement facile à jouer, y compris par les amateurs débutants. Une fois sa mise placée (touche « bet one » pour la mise minimale et « bet max » pour la mise maximale autorisée, plusieurs montants intermédiaires étant proposés), il suffit de la confirmer puis de lancer la distribution grâce au bouton « deal », afin de recevoir les 5 cartes. À ce stade, plusieurs possibilités s’offrent alors au joueur : garder l’intégralité de son jeu, s’en débarrasser, ou garder certaines cartes et échanger les autres. Il faudra ensuite marquer les cartes que l’on souhaite conserver (en la sélectionnant puis en cliquant sur la touche « hold », située en dessous de chaque carte) et demander ensuite une redistribution (« deal ») afin d’échanger les cartes non sélectionnées. C’est cette main définitive qui déterminera le montant des gains.

Le classement au vidéo poker

La victoire mais aussi les gains dépendent évidemment de la qualité de la main. L’ordre de valeur est le suivant (ordre croissant) :

mains-poker

  • la carte haute (ne donne aucune possibilité de gain au vidéo poker)
  • une paire
  • deux paires
  • le brelan, avec 3 cartes de même valeur (3 dames par exemple)
  • la quinte ou suite ou séquence, une suite de 5 cartes (pas forcément de la même couleur ni de la même enseigne)
  • la couleur, une main de 5 cartes de la même enseigne (5 cartes de pique par exemple)
  • le full (ou full house), qui correspond à 3 cartes d’un même rang combinées à 2 cartes d’un même rang (3 rois et une paire de 10 par exemple)
  • le carré, qui correspond à 4 cartes d’un même rang (4 as par exemple)
  • la quinte flush, une suite dans la même enseigne, mais avec des cartes de moindre valeur (par exemple du 7 jusqu’au valet)
  • la quinte flush royale, une suite dans la même enseigne du 10 jusqu’à l’as (1 chance sur 40 000 de décrocher cette combinaison…)

C’est la quinte flush royale, extrêmement rare à rassembler, qui offre évidemment les gains les plus intéressants. Lorsqu’il y a égalité (par exemple lorsque les deux parties ont en main un brelan), la combinaison gagnante sera celle qui possède la valeur de cartes la plus élevée : trois as l’emportent sur 3 dames, une paire de 10 l’emporte sur une paire de 5, etc.

Les différentes versions

Le vidéo poker peut être agrémenté de quelques améliorations, comme le multi-mains (il est, pour certains titres, possible de jouer 5, 10, 25 et même jusqu’à 100 mains simultanément, ce qui veut dire que la même main sert pour 5, 10, 25 ou 100 tirages différents) ou encore l’option « gamble » qui permet de tenter un quitte ou double afin de doubler ses gains.

Par ailleurs, il existe plusieurs versions de vidéo poker et donc plusieurs variantes du règlement. Parmi les plus populaires, le célèbre Jacks or Better aux gains très favorables, le Deuces Wild ou encore le Joker Poker. Enfin, pour les amateurs de gains substantiels, le poker vidéo existe aussi en version progressive.

Les gains au vidéo poker

Les gains dépendent de la mise de départ : plus le nombre de pièces par tour est élevé et plus la cagnotte sera conséquente. Mais la qualité de la main détermine également son montant, puisqu’une combinaison difficile à obtenir sera évidemment nettement plus rémunératrice qu’une simple paire… ce calcul fluctuant selon la version du vidéo poker. Il est d’ailleurs conseillé de consulter la table des paiements ou tableau de rémunération, afin de déterminer quelles sont les machines à « plein salaire » (ou plein payeur) et les machines à « bas salaire », les premières offrant un bien meilleur pourcentage de récupération. Pour les repérer, il suffit de regarder le paiement pour les combinaisons : un full house par exemple est généralement payé 9 fois la mise initiale et la couleur 6 fois… mais dans le cas d’une machine de vidéo poker à bas salaire, ce multiplicateur est amputé (parfois 8 fois la mise pour un full house, voire même seulement 7 fois la mise, certains casinos en ligne ponctionnant au passage un joli pourcentage). Heureusement, la plupart des machines de vidéo poker sont à « plein salaire ».

Le vidéo poker ne nécessite donc pas de connaissances approfondies sur le sujet pour pouvoir être pratiqué. D’ailleurs, même les débutants prendront rapidement plaisir à parier ! Attention cependant : une session de jeu d’environ une heure permet, en moyenne, de réaliser 500 mains… la mise de fonds peut donc être sujette à de nombreuses fluctuations (la vigilance étant de rigueur afin de limiter les pertes) !

Avis des Joueurs